Accueil » Nos actualités » 2ème semaine de l’Avent ensemble

2ème semaine de l’Avent ensemble

Quelles seront vos prières, vos méditations pour cette 2ème semaine de l’Avent ?

Prions

Pour ouvrir cette 2ème semaine, prions avec notre évêque président Laurent Lenne :

Seigneur, une seconde bougie s’allume sur ce chemin de notre rencontre avec Toi. Qu’elle suscite aussi une rencontre avec tous ces autres, différents, pauvres, marginaux, parmi lesquels Tu te révèles.

Méditation

Et pour aider notre chemin vers Noël, voici une méditation de notre évêque émérite Gilles-Marie :

Le prophète Jérémie dimanche dernier avait raison de nous annoncer Celui qui va venir : Dieu notre salut et notre justice, mais aujourd’hui Baruch affine la parole de Jérémie en nous précisant que cette justice est miséricorde, que nous devons la recevoir dans la joie et qu’elle est révélation de la lumière de sa Gloire. C’est bien là le sens théologique de Noël ; un jour de joie car la Justice de Dieu vient se déployer dans sa Gloire.

Pourtant cette justice ne détruit pas le mauvais, le méchant ; Ponce Pilate, Hérode, Hanne, Caïphe vont rencontrer la Justice de Dieu, elle ne tue pas les mauvais et les méchants et se laisse même fouler aux pieds par eux. Point de vengeance sanglante, point d’exécutions publiques de destruction ou d’humiliation des méchants, des assassins, des impies.

La Justice de Dieu est bien loin de nos règles humaines, la Justice de Dieu, c’est l’amour de Dieu et l’amour de Dieu c’est le Salut proclamé d’Isaïe à Jean Le Baptiste, c’est une étable dans la nuit, une croix sur un monticule, la Justice de Dieu c’est un fils de Zacharie qui vêtu d’une peau malodorante de chèvre qui crie dans le désert et qui parle de montagnes abaissées, de ravin comblé, de chemins aplanis. La Justice de Dieu, c’est l’étable de Bethléem indissociable de la Croix du Christ, bien loin de nos gloire faites de bling-bling.

Noël est une fête de l’intériorité d’un cœur qui se laisse toucher par la miséricorde et l’amour de Dieu pour lui. A nous de voir quels sont nos ravins a combler, nos montagnes a abaisser, nos chemins tortueux et mouvementés à aplanir, mais tout, tout nos petits manquements, nos petits mensonges et nos grandes lâchetés, tout vraiment tout doit disparaître dans ce temps de l’Avent pour pouvoir percevoir dans l’enfant qui naît ; la Justice et la Gloire de Dieu, son Amour et sa Miséricorde.

Partagez vous aussi vos méditations et prières dans les commentaires ci-dessous : nous avancerons ainsi tous ensemble vers l’avènement de notre Seigneur qui nous libère !

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires